VIVIANNE de L'ORÉE - Voyante et Médium

image Follow Us:

Passer une âme... Moment vécu et inoubliable.


Mardi 31 Mai 2011

J'arrive dans la lumière, cette lumière indescriptible de chaleur et de paix, légèrement grise, un peu brumeuse...
Face à moi, ce tunnel... L'autre lumière... Si vive et en même temps si apaisante, elle attire; sûr qu'après elle se trouve la sérénité, l'amour tant attendu ici-bas... La paix enfin...

Je décide d’avancer, de m'approcher et je l'aperçois. Je sais pourquoi je suis là.
Il est si petit, si dérouté. Il ne passe pas cette lumière. Il attend.
Ses yeux sont tristes. Il est au bord des larmes.

Il est si beau. Tout blond. Les cheveux légèrement bouclés...

Quelle raison le retient à cet endroit?  le laissant immobile et effrayé. Perdu...

Je lui parle doucement, lui dit de s'éloigner... de rejoindre la lumière, qu'il pourra tout voir et tout entendre ensuite. Qu'il ne sera plus seul.

Il ne bouge pas, il me regarde et pleure. Alors je me déplace vers lui tout près.
Je me baisse à sa hauteur, je lui caresse le dos.
Je le serre contre moi... je ne ressens rien, ou presque...mais il s'apaise.

Alors je me redresse lui tends la main très doucement. Sa petite main dodue d'enfant de 2 ans à la fois
douce et forte qui serre la mienne...
Là je ressens tout, son angoisse, sa détresse et ses peurs.

J'avance vers la lumière, avec lui serrant toujours sa petite main, j'essaie de le rassurer.
On approche, si près... trop près... je ne devrais pas être là.

Je le persuade de partir, de passer la lumière...

Sa main lâche la mienne et il s'en va... Enfin.
Il disparaît doucement dans le tunnel lumineux.
Une petite silhouette si pleine d'amour qui part vers l'espoir...

Je fais demi-tour et je pleure. Je me sens seule, vide.
Je sens toujours  la petite main.
Elle est restée dans la mienne.

Les semaines ont passées et cette sensation est toujours là.
La moindre de mes pensées vers lui et je sens toujours la présence de sa main,
qui n'a jamais vraiment quittée la mienne.
Je crois que je la sentirais TOUJOURS.