VIVIANNE de L'ORÉE - Voyante et Médium

image Follow Us:

LA TCI

Le Canal Médiumnique est pour la plupart des médiums, un don acquis dès la naissance.


Cela veut dire que, depuis mon plus jeune âge, je parle avec les morts, je communique avec d'autres plans de consciences que celui de notre plan d'existence actuel.


Il est vrai que ce don me permet de voir et d'entendre les défunts de la plus belle manière qui soit : le médium entend les disparus, les aperçoit, et retransmet leurs messages aux destinataires.


Toutes les images et les mots qui me parviennent me sont révélés par LA TÉLÉPATHIE.


Les proches par mon intermédiaire reçoivent ainsi de beaux messages, qui les persuadent que le lien n'est pas rompu, que rien ne s'arrête réellement, que la mort n'est pas une fin...


Mon but principal étant d'apporter une aide, d'apaiser la peine et la détresse que laisse le départ d'un être cher.


Ce qui pour moi représente la plus belle récompense qui soit : le bonheur d'avoir pu soulager une souffrance. C'est une émotion que je n'ai toujours pas su décrire...


J'ai depuis quelque temps déjà eu le besoin d'aborder ma médiumnité de manière différente.
La façon dont j'arrive à communiquer avec les âmes reste certes, la plus complète et la plus belle qui soit, sauf que je demeure un récepteur.


Je les comprends, je les vois grâce à la télépathie, mais ensuite, en ce qui me concerne, il ne me reste que peu de souvenirs ou de traces de ces communications avec l'au-delà...


Pas de voix, de sons... juste quelques images... quelques mots... parfois des odeurs... et les émotions qui me restent en mémoire.


J'ai donc eu cette envie de les atteindre autrement...

Mais Comment ?

Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain : j'ai d'abord entamé des recherches sur les différents moyens de communiquer avec les défunts.

Et un jour, un livre... une révélation ...
Ces voix venues de l'au-delà de Jean Riotte.

ces-voix-venues-de-l-au-dela

J'avais trouvé le moyen... J'allais peut-être réussir à les entendre...
Différemment...

Qu'est-ce que la TCI ?

TCI ou TRANSCOMMUNICATION INSTRUMENTALE
Durant les dernières décennies s'est développée avec le modernisme une nouvelle forme de communication avec L'Au-delà appelée


« Transcommunication instrumentale » ou TCI


Cette méthode consiste à utiliser des moyens techniques modernes (radio, télévision, magnétophone, ordinateur etc.) pour la réception de messages des défunts.
Pour ma part j'ai opté d'utiliser un magnétophone à cassettes et un poste de radio émettant sur ondes courtes et grésillements selon la méthode et les conseils des précurseurs en ce domaine.

Le principe est donc assez simple :
Notons tout d'abord que l'on ignore, si les voix perçues, passent par la tête de lecture du magnétophone, par l'intermédiaire d'ondes aériennes ou de champs électromagnétiques.


Le poste de radio est allumé apportant ainsi le support sonore nécessaire à la fréquence vocale des défunts.


Pour l'enregistrement on utilise donc un magnétophone à cassettes. On y introduit une cassette vierge et l'on s'adresse directement, à l'aide d'un microphone, à la personne décédée que l'on désire contacter. Il faut aussi prévoir, outre les questions, des plages de temps pour que le correspondant éventuel puisse répondre.


La durée de l'enregistrement est en général limitée de 30 à  50 secondes pour un défunt.

J'enregistre en général pendant 1h à 2h le temps d'écoute étant ensuite très long et assidu.


L'enregistrement terminé, on écoute et réécoute la bande.


Les voix, lorsqu'elles sont présentes, sont relativement faibles et difficiles à comprendre, et les messages sont généralement très brefs mais néanmoins ciblés et pertinents.


Durant mes séances il m'a souvent été transmis de belles phrases.


S'il faut dans la plupart des cas, s'armer de patience et de persévérance, les résultats que j'ai obtenus furent à ma grande surprise extrêmement rapides et surprenants de clarté et de justesse, ma médiumnité n'étant certainement pas étrangère à un tel aboutissement.


Entendre les défunts de cette manière est aujourd'hui pour moi un constant étonnement, et un réel émerveillement.


Cela sans oublier, que cette méthode pour aborder le contact avec les personnes décédées demeure complexe à mettre en place, et n'est pas si facilement accessible.

Il ne faut jamais oublier que nous communiquons avec des âmes et que cela doit toujours être abordé avec prudence et dans le plus grand respect
et beaucoup de précautions de protections: Encens, bougies, prières, pierres de réceptivité et de protection, pas de nourriture sur le support etc.

 

Ce n’est pas un jeu.

 

Toujours selon mes principes et mes convictions j’aimerais préciser que le comportement moral et spirituel de la personne qui expérimente doit demeurer indispensable, le but initial restant d’aider et d’alléger une souffrance doit demeurer stable et équilibré aussi bien physiquement que psychiquement: c'est indispensable. Le but initial restant d’aider et d’alléger une souffrance.

 

Vivianne de L'Orée ©