VIVIANNE de L'ORÉE - Voyante et Médium

image Follow Us:

Médiumnité

 mediumite

LES CONTACTS AVEC LES DÉFUNTS

UNE PRÉCISION TRÈS IMPORTANTE :

Je NE peux rentrer en contact avec des personnes décédées n'importe quand et à volonté.
Je sais aujourd'hui, de part mon expérience que ce sont les défunts qui viennent vers moi. Non l'inverse.
Je n'impose jamais ce contact, je le propose... J'envoie une intention.

Ce sont eux qui choisissent le moment, le lieu et la façon de donner leurs messages.

Je privilégierai dorénavant les communications avec les bébés (à partir de 4 à 5 mois de grossesse), les enfants,  les adolescents et les jeunes adultes  (décédés avant leur 30 ans).

Les contacts avec les adultes se feront occasionnellement, au hasard de mes rencontres, de mes réceptions et de leur volonté.

Ce choix a été fait suite à un parcours d'évolution déterminé par mes guides depuis quelques mois.

Je ne peux ni certifier, ni garantir une communication.
Parfois c'est immédiat, parfois très long , parfois jamais.

L'espace, les lieux et le temps ne revêtent plus vraiment d'importance pour les défunts, c'est pourquoi je peux sans aucune difficulté pratiquer ce genre de contact en ne tenant compte ni de l'endroit, ni de la distance qui peut se trouver entre moi et le consultant.


Je les laisse donc venir à moi. Cela peut avoir lieu au moment où je les invoque, plus tard, de manière inattendue suite à une pensée qui va vers eux, ou lors d'une consultation de voyance.

Un ressenti négatif lors d'un contact peut me faire arrêter immédiatement une consultation.

Tout d'abord, je le précise à nouveau, Je suis un médium à inspiration.

Je ne dispose donc d'aucun support pour ce genre de communication.
Tout ce qui me parvient m'est apporté sous forme de pensées. Les signes, les visions et les mots prennent leur place tout naturellement. Je suis donc obligée de les reconnaitre et de vous les transmettre car pour moi cela n'a souvent aucun sens et ne veut pas dire grand chose.

Je ne force jamais un défunt à rentrer en contact avec nous. Je lui suggère simplement un échange. J'attends de lui un signe, une information...

Je prends soin de m'informer en premier lieu si la personne ou le proche qui réclame ce contact est bien prêt à entendre une chose qui peut être très éprouvante, émouvante ou perturbante.

Je suis heureusement capable la plupart du temps, grâce à mes dons, de sentir si la personne « face » à moi est trop fragile, bien que le plus gros risque soit pour moi dans ce genre de demande.

Je le fais toujours avec le plus de conscience, de respect et d'amour qu'il soit possible. Ainsi beaucoup de problèmes me sont évités et mes protections plus efficaces.

Je remercie tout d'abord le défunt de bien vouloir m'entendre. Ensuite j'attends...

J'attends de recevoir un mot, des phrases, des images, des odeurs, des émotions (qui sont généralement assez courtes), un indice qui me permette d'être certaine que je communique avec celui ou celle attendu.

Si tel est le cas la "discussion " avec l'au-delà va pouvoir se poursuivre...

Au moindre doute "je stoppe" le contact.

Je vais donc recevoir des mots, des phrases, des descriptions de lieux, d'objets souvent associés à des couleurs. Le défunt peut aussi me donner des noms ou des prénoms, mais le plus souvent sous forme d'initiales ou de sons. Il peut aussi me montrer d'autres défunts qui l'entourent ou qui comptent pour lui.
Ex: Il faut aider "M"... Annie est près de moi...

Tout cela est espacé dans les minutes. Seul le consultant sera en mesure de comprendre et de m'expliquer ce que je lui transmettrais.

Mais ces détails confirment aussi que nous nous adressons bien à la bonne entité.

Parfois, il est arrivé que le défunt s'adresse aussi directement à moi. Qu'il m'aide à comprendre des choses pour ma vie. Ce qui est assez surprenant et émouvant.

Quelquefois, plus rarement, je ne reçois rien. Je n'ai pas d'explication, seulement le sentiment que cette âme ne peut ou ne veut plus avoir de contact avec notre monde. Cela est une situation à respecter.
Les contacts avec les défunts suicidés demeurent généralement difficiles voire inexistants.

Il ne faut surtout pas penser que c'est un refus de rancune ou de colère. Ces sentiments ne sont plus vraiment les mêmes, et présents dans l'astral.

Soit le défunt est en paix et ne pense plus rien avoir à nous dire, soit il se trouve dans une dimension où il lui est impossible de nous atteindre.

Je refuse aussi de multiplier les contacts avec une même âme, car j'estime que chacune a le droit à la paix et à la sérénité.

Je termine bien évidemment toujours un échange en les remerciant, ainsi que ceux qui en restant autour de moi m'ont accordés leur protection. (Ce peut-être un Saint, un guide ou une énergie que j'ai ressentie).
Toute demande de communication avec un défunt qui m'est adressée directement ou même suggérée (même lors d'une consultation de voyance) peut déclencher ce genre de perception.

Toute consultation de médiumnité pourra par contre se faire en face à face, par téléphone ou par transcription écrite, ainsi que les messages très brefs reçus lors d'une voyance ou suite à une communication ayant déjà eu lieu avec un défunt.

Cette faculté m'a été transmise afin d'aider et de soulager, et c'est dans cet esprit-là que je souhaite continuer à l'utiliser.
En conclusion, Je vous laisserai libre d'apprécier la qualité de mes perceptions en tant que médium en vous donnant le libre-choix et la possibilité de me faire un don.

Les dons me servent soit à acheter les bougies, l'encens etc. Le matériel dont j'ai besoin pour les communications ou à aider des associations de parents dans l'aide au deuil d'un enfant (achats lié à la sépulture etc.)

Je refuse de m'enrichir sur des détresses.


Je ne vous imposerai jamais un paiement supérieur à 45 € pour ces contacts n'ayant, pour le moment, pu obtenir le prix des forfaits de communication avec l'au-delà. Je laisserai donc votre conscience décider de la valeur à donner à mon travail.


Vous seul resterez juge de faire le don de votre choix ( je le précise plus loin , ce don ne pourra être inférieur à 35€ ), suite à toute consultation afin de rester en accord avec mes convictions.Ces dons me permettent essentiellement d'acheter le matériel nécessaire à vous aider: bougies encens  etc. Le surplus recueilli si besoin, servira à aider une ou plusieurs associations se consacrant à l'aide au deuil qu'elle soit morale ou matérielle. Le don ne devra pas être inférieur à 35 €. Je me refuse à profiter de votre détresse mais je dois aussi assumer des frais pour ces consultations avec l'au-delà et ainsi mieux gérer le nombre des demandes.

                                                                                                        ***************************************

 

 

Faire un don